Qu’est-ce-qu’un boyau ?

 

 

Un boyau est un pneumatique en forme de tore à gorge, à savoir vide au centre. Sur sa partie interne, il est collé à la roue et sur sa partie externe il est recouvert d’une chape. A l’intérieur du tore se trouve une chambre à air qui peut-être réalisée en butyle ( les chambres à air moins coûteuses retiennent bien l’air mais sont plus rigides ) ou en latex ( perméabilité à l’air supérieure pouvant entraîner des pertes de pression de 0,5 bar par jour, résistance nettement plus élevée aux risques de crevaison et grande souplesse qui permet de garantir une faible résistance au roulement ).

La bande de roulement, en contact avec la chaussée, peut-être vulcanisée conjointement au reste de la carcasse ou bien collée à la main. Le profil du boyau est rond ( rayon constant de la carcasse ), aussi la prise dans les virages est hautement prévisible et meilleure que celle des clinchers dont le rayon de carcasse n’est pas constant.

L’absorption des chocs est excellente : un boyau dispose d’une grande surface collée à la jante, aussi les pressions sont-elles distribuées de manière plus homogène que sur les clinchers, ce qui permet à la structure du boyau d’absorber les aspérités sans rebondir ni ralentir, problèmes bien connus par les athlètes professionnels. Enfin, et il ne s’agit pas là du moindre des aspects, la pression maximum de gonflage est supérieure à celle des clinchers.

Les consommateurs moyens optent pour les clinchers compte tenue des indéniables avantages qu’ils offrent sur le plan pratique ( facilité de montage, chambre à air simple à réparer ou à changer en cas de crevaison ). Toutefois les boyaux sont gage de performances supérieures sur la route et jouissent aujourd’hui encore des faveurs des professionnels et des amateurs de haut niveau.

Il existe des boyaux de route, de cyclo-cross, de piste et également des boyaux de VTT.